Petit guide subjectif de la sagasphère

La sagasphère est une planète fertile où fleurissent sans cesse de nouvelles fictions. On y trouve des studios de création, des radios et des magazines, des coins où l’on cause et d’autres où l’on se lance des défis. Quelques pistes parmi d’autres pour amorcer l’exploration.

Wolfgang Sterneck, "Urban Psychonauts", Creative Commons by-nc-nd

Wolfgang Sterneck, Urban Psychonauts, Creative Commons by-nc-nd

Pour une initiation avec vue d’ensemble, un webdoc a été réalisé en 2011 par Alexandre Schmid, « Sagas mp3, les oubliées du net », où l’on trouvera notamment des interviews de piliers de la sagasphère. Deux sites font régulièrement des dossiers et des critiques de sagas mp3, nouvelles ou plus anciennes : Le nid de Johnny et Le MagP3 : de quoi suivre les parutions ou approfondir l’univers d’un⋅e créateur/trice. Côté émissions, trois webradios ont des programmes pour partie dédiés à la sagasphère. Dépéchez-vous d’écouter la webradio Synopslive : elle vient d’annoncer qu’elle arrête l’aventure en juin 2015. On recommande son émission Rétrosphère, qui allie actualités, chroniques et interviews de sagasphérien⋅ne⋅s. Celles et ceux qui s’intéressent aux questions techniques se caleront les oreilles dans Les Sondiers (qui continueront sur ce blog dédié). On citera aussi, sur les autres antennes, Onde critique sur Radiosphère et Rewind and play sur Wave’s Avengers.

Sur le forum Netophonix, l’un des espaces principaux de discussion et de documentation de la sagasphère, vous trouverez notamment trois CD Découverte, un Top Ten déterminé en fonction de la qualité d’ensemble de la fiction (scénario, interprétation, réalisation…), mais aussi un Top Ten par popularité, qui offre un aperçu des sagas plébiscitées par la communauté. Les annonces de nouvelles fictions sont par ailleurs postées sur le forum, et font l’objet de commentaires fournis. Le Netophonix est également un lieu de création : avant les fêtes de fin d’année, un Calendrier de l’avent met en ligne une collection de « monos » (des fictions à un seul épisode) réalisés pour l’occasion. Il existe aussi une saga à plusieurs mains intitulée Le Netophonix, où les membres du forum se mettent eux-mêmes en scène.

Pour compléter la première sélection que nous faisions ici, citons le collectif Belisair Radiophonies, avec par exemple L’ombre des Loas de Bohort, qui nous plonge les oreilles dans les combats vaudous de l’Haïti du XIXe siècle. Pour rester dans des scénarios et des décors peu courants dans la sagasphère, direction Trimoria de Flo, un univers imaginaire où se réfugie le principal personnage, sorte d’Alice aux pays des merveilles version psy. Si vous préférez un univers cauchemardesque où la réécriture de l’histoire est une activité à plein temps de la bureaucratie, STEGMA de DestroKhorne est fait pour vous. Côté grands classiques, Reflets d’Acide, de JBX, parodie du jeu de rôle Reflets d’Acier, maniant rimes et jeux de mots avec art. Et Velvorn : The Bladed Druid, de Jay alias Jean-Yves Belgiglio, qui participera ensuite au collectif Audiodramax : la saga médiévale fantastique, disponible sur les Archives mp3, se démarque notamment par une bande-son originale, composée par Arnaud Condé. Pour finir, on évoquera le site de l’Inaudible, où Walter Proof, qui a un pied dans la sagasphère et l’autre en dehors, publie les très geekiennes Aventures de Colibacille.

Si vous manquez encore de liens et que vous voulez partir dans des directions totalement imprévues, vous pouvez aller écumer les sons mis en ligne dans la catégorie fictions de Podcloud, une plateforme très appréciée du milieu des podcasteurs/euses, ou ceux classés sous le mot-clé saga mp3 de Soundcloud. Sans oublier toutes celles et ceux qui hébergent leurs fichiers de façon indépendante, et pour cela, retour à la carte générale de la planète : la liste régulièrement mise à jour de toutes les sagas sur le Netophonix.

À vous les commentaires pour compléter ce petit guide subjectif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *