Écouter « Les Voyageurs sur la Terre »

Écouter Les Voyageurs sur la Terre, un feuilleton en 10 épisodes de Jean Thibaudeau réalisé en 1982 par Jacques Taroni, c’est maintenant possible, grâce aux archives des fictions de France Culture.

Comment connaître le « patrimoine radiophonique », les petits ou les grands « classiques » de l’époque où la radio était éphémère ? Petit à petit, Internet soumet à notre choix tout un vrac d’archives dans lequel il faut encore frayer son chemin. Nous avons donc plus que jamais besoin de passeurs et de passeuses ! C’est pourquoi, dans notre supplément papier trimestriel les Carnets de Syntone, nous demandons à des réalisatrices et des réalisateurs de nous recommander l’écoute d’une fiction du passé. C’est l’objet de la rubrique « Blind Text » des Carnets de Syntone où vous pouvez, à chaque numéro, retrouver un récit d’écoute personnel et subjectif d’une fiction méconnue. Nos chanceux abonnés et nos chanceuses abonnées ont ainsi pu découvrir Les Voyageurs sur la Terre (1982) de Jean Thibaudeau et Jacques Taroni, par l’entremise de la réalisatrice Laurence Courtois. La seconde étape de ce petit jeu éditorial consiste donc, à présent, à vous livrer le son :

Pour continuer l’écoute, la page des archives des fictions de France Culture permet une remontée dans le temps (car les productions sont classées par ordre chronologique). Pour une écoute plus confortable, avec téléchargement possible, on pourra tout aussi bien opter pour le portail des fictions de France Culture.

Le prochain réalisateur invité à nous faire découvrir une « fiction patrimoniale » sera Benjamin Abitan… dans un tout autre genre. Vous pourrez lire son Blind Text « mexicain » dans le Carnet de juin. Abonnez-vous pour le recevoir !

Carnet_HISTOIRES_recto++square

Image de « une » : Rain Rain Go Away CC-by Basheer Tome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.