En Colombie, le premier forum hispanophone dédié au documentaire

La ville de Bogotá s’apprête à accueillir du 5 au 9 octobre 2015 le premier Forum du documentaire sonore en espagnol. Né d’un groupe mixte d’universitaires et de professionnel·le·s de la radio provenant de différentes régions hispanophones du monde, le forum inaugure avec enthousiasme un grand chantier de revitalisation du documentaire en Amérique latine.

C’est à la dernière Biennale internationale de radio de Mexico, en octobre 2014, qu’est née Sonodoc, l’association initiatrice du forum. L’événement mexicain, qui rassemble depuis 20 ans les acteurs et actrices de la sphère ibéroaméricaine de la radio, avait été couvert pour Syntone par Charlotte de Beauvoir, Française installée en Colombie, professeure de journalisme à l’université Los Andes de Bogotá. Nous retrouvons Charlotte dans l’équipe fondatrice de Sonodoc et co-organisatrice de ce primer foro : « Nous avons eu la volonté de voir naître un forum qui puisse être avant tout un lieu de rencontre pour les producteurs (comme il y en a en Europe ou aux États-Unis, mais pas jusque-là pour les hispanos) mais aussi un endroit où on pense le genre et où on aide les nouveaux producteurs. »

Les réalités du documentaire sonore en Amérique latine sont multiples selon les pays et les périodes de l’histoire. « Le Forum va justement tenter d’apporter des éléments de réponse à cette question un peu compliquée », poursuit Charlotte de Beauvoir. « Apparemment, le genre est né dans la région un petit peu plus tard qu’en Europe, dans les années 60. Depuis, il est tombé en désuétude. Il y a finalement peu de radios publiques qui le soutiennent. » En Colombie, pour prendre l’exemple du pays qui accueille ce premier forum, la radio nationale ne produit pas de documentaire. « Il y a cependant d’autres initiatives de la sphère publique. Par exemple, en ce moment, avec la paix qui est en train de se négocier en Colombie, on peut voir que le Centro Nacional de Memoria Histórica a produit une série de type radiophonique, La vida cuenta, avec des témoignages de victimes du conflit. »

Le genre est parfois enseigné et pratiqué à l’université, dans certains établissements qui ont leur propre radio – telle l’UTADEO à Bogotá, sur le site de laquelle on peut d’ailleurs lire et écouter une rencontre avec Juan Carlos Roque, un producteur cubain membre de Sonodoc. Les documentaristes indépendant·e·s existent, mais sont assez isolé·e·s. « Plusieurs d’entre eux, aujourd’hui, produisent pour Radio Ambulante, [podcast très populaire auprès de la communauté hispanique des États-Unis, NDLR] qui est un exemple du renouveau du genre dans la région. »

Un des objectifs de Sonodoc est donc d’identifier et de rassembler tout ce petit monde, de le mettre en réseau : « Ce Forum s’adresse à toutes les personnes intéressées par la narration sonore. Étudiants, professeurs, producteurs de radios, amoureux de la radio, chercheurs… » Pour la convivialité à côté des conférences universitaires, l’événement propose également une programmation off dédiée à l’écoute, avec « chill out » sonore, diffusion de formes courtes dans les toilettes et autres lieux insolites. Avec le soutien assuré de la Biennale de Mexico, le forum est déjà garanti de se poursuivre et de se fortifier. À suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *