“Des pastilles, que vous ne savez plus boire”

Mon disque est un blog entièrement consacré à un procédé des années 60 bien tristement révolu : dans une cabine de type photomaton et pour quelques francs, on pouvait graver un message sonore sur un disque souple.

(cc) Jacob Whittaker

(cc) Jacob Whittaker

À côté d’enregistrements savoureux ou édifiants de trivialité ~ correspondances privées, performances égocentriques sont exhumées ~ le blog publie les quelques bribes de documentation trouvées sur le sujet, comme des photos ou des extraits de film d’époque qui mettent en scène et jouent du dispositif : La Sirène du Mississipi de Truffaut, Masculin-Féminin de Godard.

À Bruxelles aussi ce type d’appareils a dû exister, comme en témoigne cette pépite, dénichée cette fois sur Silence Radio, elle aussi issue d’un disque de la marque Calibre. Il y aurait une sacrée étude socio-historique à en faire, et en même temps c’est tout un poème :


Incipit : “Un disque souple 45 tours uni-face, pour Monique. Comme une bouteille (vide?) jetée à la mer, lancé sur une platine auto-recording, échoué au marché aux puces pour finalement aboutir sur une radioweb de création. Les méandres de la communication sont souvent imprévisibles.”

1 Réaction

  • Avatar Olfe dit :

    Bonjour, le lien vers le blog au début de l’article ne fonctionne plus. Est-ce que vous avez connaissance d’un blog qui remplacerait l’ancien ou d’un autre site où il serait possible de trouver ces messages sonores ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.