“Des pastilles, que vous ne savez plus boire”

Mon disque est un blog entièrement consacré à un procédé des années 60 bien tristement révolu : dans une cabine de type photomaton et pour quelques francs, on pouvait graver un message sonore sur un disque souple.

(cc) Jacob Whittaker

(cc) Jacob Whittaker

À côté d’enregistrements savoureux ou édifiants de trivialité ~ correspondances privées, performances égocentriques sont exhumées ~ le blog publie les quelques bribes de documentation trouvées sur le sujet, comme des photos ou des extraits de film d’époque qui mettent en scène et jouent du dispositif : La Sirène du Mississipi de Truffaut, Masculin-Féminin de Godard.

À Bruxelles aussi ce type d’appareils a dû exister, comme en témoigne cette pépite, dénichée cette fois sur Silence Radio, elle aussi issue d’un disque de la marque Calibre. Il y aurait une sacrée étude socio-historique à en faire, et en même temps c’est tout un poème :


Incipit : “Un disque souple 45 tours uni-face, pour Monique. Comme une bouteille (vide?) jetée à la mer, lancé sur une platine auto-recording, échoué au marché aux puces pour finalement aboutir sur une radioweb de création. Les méandres de la communication sont souvent imprévisibles.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *