Déjà Vu

Arte Radio vient d’annoncer la mise en ligne de Déjà Vu, fiction coproduite et coréalisée avec la BBC Radio 4. Une première étonnante qui voit s’associer la respectable chaîne hertzienne britannique avec la jeune et inventive webradio d’Arte France.

Conçue tout en binômes, Déjà Vu est une histoire d’amour à Paris et à Londres, entre une anglaise qui parle l’anglais et un français qui parle le français. Sans traduction et bien sûr sans sous-titres, la gageure a été de concevoir une pièce entièrement bilingue qui tienne la route auprès des deux publics. Si les Français comprennent sans doute mieux l’anglais que les Anglais le français, la BBC semble avoir tiré parti de Déjà Vu pour ses programmes linguistiques. Quant à la vieille fiction radio si souvent en panne, aura-t-elle été ravigotée par le mélange des langues ?

Passé notre perplexité au fur et à mesure qu’affleurent de vraies-fausses leçons de type Assimil (qui entrecoupent les scènes de manière amusante d’abord, puis angoissante lorsqu’elles se transforment en interrogatoire machinique, puis tout à fait embrouillée), ce n’est pas vraiment l’intrigue ~ pas si convenue ~ ni le jeu des comédiens ~ honorable ~ qui nous retiendront jusqu’au bout. C’est la souplesse de la prise de son. Il n’est pas inutile d’écrire que sortir des espaces neutres des studios a du bon, encore faut-il réussir (comme ici) à obtenir un juste équilibre entre la présence des voix et des corps principaux et l’environnement parfois bruyant et incontrôlable.

Dans Déjà Vu, le piqué du micro et le jeu sur la profondeur de champ donnent de l’espace à une love story, engoncée dans deux vieilles métropoles qui avaient déjà tout dit.

Déjà Vu
Texte : Alexis Zegerman

Réalisation : Lu Kemp & Christophe Rault

Arte Radio, mise en ligne du 4 février 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *