Radio d’une certaine Gaîté

Le lieu parisien dont tout le monde parle cette semaine c’est la Gaîté Lyrique, un ancien “temple de l’opérette” tout juste re-consacré aux cultures numériques. Durant ce premier mois d’ouverture, quelques événements attirent notre attention.

La Gaîté Lyrique, Paris par Hotels Paris Rive Gauche sur flickr

La Gaîté Lyrique, Paris par Hotels Paris Rive Gauche sur flickr

Tout d’abord une conférence hautement nécessaire (programmée par la Gaîté mais réalisée au CNAM) sur l’histoire des techniques, des usages, des utopies et des luttes liées aux ondes électromagnétiques : Communication sans fil, une histoire d’ondes, par Léonard Laborie, le 10 mars à 18h30 (au CNAM, donc).

Puis l’Atelier de Création Radiophonique de France Culture fera entendre trois œuvres dans trois espaces et dispositifs d’écoute différents le dimanche 20 mars à partir de 14h, lors d’Ambient Sunday, un rendez-vous qui se veut régulier.

Enfin, la Gaîté provoque la rencontre de trois radios que l’on affectionne particulièrement, du 29 mars au 3 avril. Les françaises Campus Paris et Radio Grenouille s’associent avec la berlinoise Reboot.fm pour créer ensemble des programmes en prise avec la semaine Berlin Next!, consacrée à l’identité culturelle contemporaine de la capitale allemande.

“Dans notre programmation de villes invitées (Berlin en mars, Istanbul en septembre…), nous comptons systématiquement inviter une radio du pays en question, et construire un plateau dans la Gaité pour émettre en direct. Plus globalement, nous sommes attachés au média radiophonique et nous avons envie de le mettre en valeur, l’utiliser, le détourner, l’associer à des oeuvres…” confie Vincent Cavaroc, coordinateur artistique à la Gaîté lyrique.

La Gaîté, une nouvelle “venue” à suivre, donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.