Petit lexique récréatif de la création sonore et radiophonique

Il manque dans toute bibliothèque un ouvrage essentiel – et pour cause : il n’existe pas encore. Syntone amorce donc ici un dictionnaire, mi-sérieux mi-loufoque, mi-technique mi-artistique, mi-poétique mi-scientifique, de la création mi-sonore mi-radiophonique. Dans le désordre, naturellement, et en évolution permanente. Pour avoir la primeur de nouvelles définitions, abonnez-vous à la revue de l’Écoute, où elles sont d’abord publiées.

– Dernière mise à jour, le 2 septembre 2017.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A

Antenne : bout de métal iconique. Équipement facilitant la propagation du signal radiodiffusé, l’antenne se substitue par métonymie à la station de radio et à sa capacité à émettre. Plantée comme un drapeau sur un territoire, rayonnant tel un phare, elle est la condition sine qua non de l’existence radiophonique : « être (ou ne pas être) à l’antenne ».

Auditrice / auditeur : extrémité inaudible et essentielle du dispositif sonore. Détenteur d’un secret aussi prisé que celui des alchimistes, le public représente la raison d’être de toute production. Pour se donner l’impression de le maîtriser, on le réduit souvent à l’état de chiffres d’audience, de décor d’applaudissements ou de voix éphémère dans un téléphone. Synonyme : écoutant·e. Antonyme : productrice / producteur (voir production).

B

Blanc : surgissement de l’incongru. « Cachez ce vide que je ne saurais entendre ! », bondit la direction. « Ma meilleure émission, gâchée à jamais ! », gémit le producteur. « Tiens ! Intéressant. », constate le public. Synonyme : silence radio. Anglicisme : dead air. Antonyme : playlist de grève.

Bruitage : porte de l’imaginaire. Art de faire passer des vessies pour des lanternes, du plomb pour de l’or et un maigre bric-à-brac pour un royaume. Synonyme : effets sonores. Anglicisme : Foley. Antonyme : sound design.

D

Désannonce : rituel d’adieu radiophonique. Régulièrement prise par le temps et néanmoins impossible à omettre, la désannonce se caractérise souvent en direct par un débit de parole accéléré. Elle permet de nommer toutes les personnes, audibles ou non, ayant contribué à l’émission, donner des conseils de lecture ou d’écoute et les rendez-vous à venir. Synonyme : générique de fin. Antonyme : lancement.

Différé : pilotage automatique. Le différé a permis de transformer la radio en banque de sons où les gestionnaires du flux peuvent piocher à leur convenance. Mais comme il présente l’avantage de pouvoir concasser vingt heures d’enregistrements en une heure d’antenne, il est aussi, à quelques belles exceptions près, le mode de diffusion principal de la création radiophonique. Synonyme : PAD (prêt à diffuser). Antonyme : direct.

Direct : coïncidence du temps radiophonique avec le temps réel. Enchaînement de sauts périlleux ou doux ronron répétitif, long bafouillage ou performance, le direct est le format natif de la radio. On se plaît à considérer, souvent à tort, que cela lui confère une noblesse immédiate. Anglicisme : live. Antonyme : différé. Faux-ami : dans les conditions du direct.

Docu-fiction : mutant sonore. Dans son enfance, le docu-fiction jouait avec malice à faire passer le documentaire pour la fiction et inversement, proposant une première forme de critique des médias. Aujourd’hui, il revendique un troisième genre, où le réel et l’imaginaire refusent les places auxquelles on les assigne habituellement, faisant voler en éclats nos représentations habituelles. Synonyme : faux-semblant. Simplification : documenteur. Antonymes : documentaire, fiction.

Documentaire : chaos dirigé. Construit en trois temps (1. observation ; 2. captation ; 3. recomposition), le documentaire démarre dans la vie et finit dans l’espace artificiel d’une cellule de montage. Synonyme : reportage ? Antonyme : fiction ?

F

Field recording : eldorado sonore. Plus qu’un simple enregistrement de terrain, le field recording se place à l’affût de ce que la seule écoute peut raconter d’un territoire ou d’un motif. Il élève l’usage du microphone au rang d’art, faisant feu de tous sons pour construire une mise en scène auditive : pépiements d’oiseaux, fracas de turbines, bribes de conversations, grincements de portes, échos, souffles, silences. Synonyme : phonographie. Antonyme : enregistrement en studio.

H

Hörspiel : en Allemagne, création radiophonique. En France, fourre-tout sonore, qui ne serait ni du documentaire, ni de la fiction, ni de la musique. Sésame pour briller en société radiophonique : « Ce heurchpil est vraiment über ! ». Synonyme : hydre sonore. Antonyme : direct radio. Sur Syntone, lire plus sérieusement Du Hörspiel.

I

Indicatif : ritournelle marquant l’entrée et la sortie d’une case de la grille. Coup de tonnerre ou bruit d’ailes, bref mix de grandes phrases ou haïku acoustique, bribes de musique en vogue ou incontournables bruits parasites, l’indicatif a pour ambition cachée de devenir une madeleine sonore. Synonyme : signature radiophonique. Faux-ami : générique (audiovisuel).

J

Jingle : logo sonore. La radio, avec une délicatesse et une discrétion inversement proportionnelles au nombre de publicités sur ses ondes, agite ses jingles telles des clochettes pour décliner son identité et celle de ses émissions. Synonyme : en bon français, on devrait dire « sonal ». Antonyme : chaos des ondes.

L

Lancement : puce à l’oreille. Au début d’une émission ou d’une rubrique radiophonique, le lancement sert à capter l’attention du public en lui donnant envie de rester écouter la suite. Adressé à un·e collaborateur/trice en studio, il s’accompagne d’un geste adéquat. Synonyme : bouteille à la mer ou patate chaude. Antonyme : désannonce.

M

Mix : promenade sous hypnose. Souvent musical, parfois langagier, le mix érige l’art des transitions en philosophie, recomposant la multitude sonore en fonction de l’atmosphère qu’il recherche ou de l’histoire qu’il souhaite raconter. Jouant des contrastes ou des parentés, il tisse une narration toute en allusions. Faux-ami : mixage. Synonyme : collage.

Mixage : sorcellerie acoustique. Une fois que le montage a bâti le mannequin de sons, le mixage vient lui donner expression et mouvement, polissant telle forme, ajoutant une texture à telle autre, créant du relief ici, synchronisant un geste ailleurs. Synonyme : mise en ondes. Antonyme : rush.

Mono : invention de l’écriture audio. À l’origine des techniques de reproduction sonore fut l’enregistrement capté par un seul micro et diffusé par un unique haut-parleur : la monophonie ou, plus couramment, la mono. Depuis détrônée par la stéréo, la multiphonie ou le binaural, elle apporte néanmoins à toute création sonore sa première dimension, la profondeur de champ. Synonyme : canal solitaire. Antonyme : multicanal.

Montage : juxtaposition et/ou superposition d’espaces-temps. Aujourd’hui davantage pratiqué à la souris qu’au ciseau, le montage garde de ses premières armes un vocabulaire incisif : coupe, taille, cut… avant que l’opération du mixage vienne arrondir les angles. Synonyme : collage. Antonyme : direct. Faux-ami et anglicisme : édition/edition.

P

Plateau : causerie dirigée. Autour d’une table ronde ou pas, le plateau radiophonique réunit un·e animateur/trice (passant les plats) et des invité·es (plus ou moins bon·nes client·es). Anglicisme : talk show. Antonyme : paysage sonore.

Production : bail à durée déterminée sur un créneau d’antenne. Selon la station et le caractère de qui la dirige : choix original de thèmes et de traitements, ou animation la plus attendue possible jusqu’au créneau suivant. Synonyme : responsabilité d’une émission. Antonyme : plage de publicité.

R

Réalisation : transformation d’idées en sons. Selon la station et le caractère de la personne qui produit l’émission : direction des ambiances, des musiques, des transitions, des coupes, du rythme, ou responsabilité des boutons de volume. Synonyme : mise en ondes. Antonyme : automate de diffusion.

Régie : salle des machines. Le studio règne, mais c’est la régie qui gouverne. L’émission prend forme là, dans ce royaume des technicien·nes et des réalisateurs/trices. Séparée du studio par une vitre, la régie communique avec lui autant par la gestuelle que par les casques – et joue pleinement, avec plus ou moins de facétie ou de mauvaise humeur, son rôle de premier public. Synonyme : bocal. Antonyme : studio.

Reportage : prise de pouls. En agençant des mots et des sons, le reportage rapporte quelque chose de la réalité. Sa différenciation d’avec le documentaire fait l’objet de querelles récurrentes : ses détractrices/teurs le disent plus journalistique et moins élaboré ; ses avocat·es, plus réactif et moins soucieux des lauriers. Synonyme : entre micro-trottoir et… documentaire. Antonyme : revue de presse.

S

Studio : Saint des saints radiophonique. Pièce à l’acoustique plus ou moins feutrée, où les mouvements sont savamment codifiés, et qui arbore à son seuil une intimidante lampe rouge. Île artificielle où l’on n’accède que sur invitation ou autorisation expresse. Le premier réflexe est de s’y taire. Le second, en général, de ne plus s’arrêter de parler. Synonyme : chambre d’échos ou chambre sourde. Antonyme : monde extérieur.

T

Théâtre radiophonique : paroles sans visages et gestes sans corps dans des décors de bruit. D’abord rattachée à une pratique culturelle instituée et définie par son nouveau medium, la fiction sonore s’est ensuite affranchie des deux pour acquérir un statut à part entière. Synonyme : dramatique radiophonique. Antonyme : reportage. Faux-ami : cinéma pour l’oreille.

Transmission : l’essence même de la radio. Processus technique destiné à vaincre les distances du point d’émission vers le(s) point(s) de réception, convoyeuse du précieux son, la radiodiffusion transporte avec elle la noble valeur du partage des connaissances. (Quasi) synonyme : diffusion. (Quasi) faux-ami : émission. (Quasi) antonyme : blanc à l’antenne.

V

Virgule : coup de baguette magique acoustique. En une à cinq secondes, la virgule fait virer l’oreille dans un autre paysage. Souvent plus créative que la clochette des livres-disques pour enfants, elle partage cependant avec elle le goût pour la surprise et l’amusement. Parfois, elle joue à rimer avec le jingle. Synonyme : transition. Antonyme : tunnel.

Voix off : sonus ex machina. Terme absurde importé du cinéma où il désigne une voix située hors du champ de la caméra. À la radio, c’est une voix de narration, de commentaire, ou une voix intérieure, obligatoirement près du micro, le plus souvent en studio, et rajoutée au montage. Synonyme : « faire un micro ». Antonyme : voix en situation.

(Image de couverture : Alphabets, Creative Commons by Tomohiro Tokunaga.)