La revue de l’Écoute

La revue de l’Écoute (Les Carnets de Syntone), c’est un revue imprimée trimestrielle pour élargir l’écran. D’environ 60 à 70 pages petit-A5, on y trouve des contenus originaux et en primeur, bichonnés par l’équipe de Syntone ainsi que par des auteur·e·s de radio, des réalisatrices-teurs, des universitaires, des artistes graphiques.

S’abonner à la Revue Les trouver en librairie

Voir le sommaire du numéro en cours Feuilleter les anciens numéros

S’abonner à la revue de l’Écoute, c’est :

  • permettre au site de Syntone d’exister en accès libre ;
  • contribuer à une souscription permanente finançant nos futurs articles et notre travail de veille ;
  • soutenir une critique indépendante de la création sonore et radiophonique ;
  • recevoir une fois par trimestre une revue papier artisanale publiant une sélection d’articles de fond en avant-première ;
  • permettre à celles et ceux qui n’ont pas les moyens de nous soutenir, ou qui découvrent la création sonore et radiophonique, de lire ces articles gratuitement en ligne.

Découvrez les coulisses de la fabrication


Numéro en cours : N°8 (décembre 2016)

Au sommaire :

  • Nous faisons la rencontre d’Antoine Chao, infatigable reporter, pédagogue et cheville ouvrière de nombreuses radios temporaires. Avec lui, nous parlons de l’émission Comme un bruit qui court sur France Inter, mais aussi de Radio Uz, la Radio des Suds, Radio Debout, etc. Propos recueillis par Étienne Noiseau, dessins d’Antoine Blanquart.
  • Juliette Volcler poursuit sa Petite histoire des faux-semblants radiophoniques (ces fictions qui se font passer pour le réel), en s’intéressant aux années 1970 à 1990 où l’on commence à parler de docu-fiction quand le « faux-semblant » s’assume comme un genre à part entière.
  • Nous nous glissons « dans les oreilles d’Alessandro Bosetti » : l’artiste italien nous offre cinq pages de bande-dessinée signées de sa main.
  • Dans la rubrique « œuvre ouverte », Pascal Mouneyres revient sur une œuvre récente, marquante et remarquée par plusieurs prix : Les mots de ma mère, d’Aurélia Balboni.
  • Pour finir, nous partons en Allemagne au festival Radio Revolten grâce à Alexandra Baraille, qui durant 30 jours et 30 nuits d’octobre a érigé la radio comme art de la rencontre.
  • Et puis les échos de vos écoutes, le petit lexique récréatif de la création sonore & radiophonique, une image de Rosalie Peeters, et une couverture toujours unique car réalisée en atelier de sérigraphie au pied des Pyrénées.

Découvrez le sommaire en vidéo :

Remonter


S’abonner à la revue de l’Écoute et soutenir Syntone

L’abonnement pour quatre numéros (un an) est de 30 euros pour les particuliers en France, 32 euros pour l’UE et la Suisse, 34 euros pour le reste du monde ; et de 50 euros pour les institutions et les structures professionnelles (radios, médiathèques, centres de documentation, écoles supérieures…).

Vous pouvez également faire un don libre. S’il est inférieur aux montants ci-dessus, vous recevrez toute notre gratitude pour ce soutien à notre travail et à ce site. S’il leur est supérieur, vous recevrez toute notre gratitude et les quatre prochains numéros de la revue. Dans ce deuxième cas, les personnes imposables et fiscalisées en France auront droit à une réduction d’impôt égale à 66 % du montant supplémentaire versé. Par exemple, si vous donnez 100 euros, nous vous faisons un reçu pour don de (100-30=) 70 euros, ce qui vous donne droit à une réduction d’impôt de 46,20 euros. Par conséquent, si vous donnez 100 euros, vous ne dépensez en réalité que 53,80 euros.

Vous pouvez régler :

  • par chèque à l’ordre de l’association Beau bruit à l’adresse suivante : Syntone / association Beau bruit / 30 rue de l’Hospice / 66500 Prades / France.
  • par virement bancaire [demandez nos coordonnées bancaires]
  • en ligne grâce au formulaire ci-dessous mis en place par la plateforme HelloAsso (lors de la transaction, n’oubliez pas de nous laisser vos coordonnées postales !) :

Propulsé par HelloAsso

Pour toute question, contactez-nous.

Merci pour votre soutien !

Remonter


Librairies

Depuis le n°5, la revue est présente en librairies. Voilà ci-dessous une liste régulièrement mise à jour de celles où vous les trouverez.

Angoulême

  • Librairie MCL, 18 rue de Beaulieu

Bordeaux

Brest

  • Librairie Dialogues, square Monseigneur Roull

Bruxelles

  • Centre d’art contemporain Wiels, Avenue Van Volxem 354, Forest

Lille

  • Librairie Meura, 25 rue Valmy, métro République – Beaux-Arts

Lyon

  • Librairie Passages, 11 rue de Brest, 2e arrondissement, métro Cordeliers

Marseille

Montpellier

  • Sauramps, Centre commercial Le Triangle

Nantes

Orléans

Paris

  • Compagnie, 58 rue des Ecoles, 5e arrondissement, métro Odéon ou Cluny
  • L’Atelier, 2 bis rue du Jourdain, 20e arrondissement, métro Jourdain
  • Le Comptoir des mots, 239 rue des Pyrénées, 20e arrondissement, métro Gambetta

Perpignan

Saint-Denis

Toulouse

Tours

 

Remonter