En Espagne, c’est au musée que ça se passe (1/4) : Ràdio Web MACBA

Depuis une quinzaine d’années, des radios ont fleuri dans les musées et les centres d’arts en Espagne : au MACBA, le Musée d’Art Contemporain de Barcelone, au Musée Reina Sofía à Madrid, dans les Centres culturels de la Casa Encendida et du Círculo de Bellas Artes également dans la capitale. Toutes sont des webradios à la demande qui proposent des émissions sous forme de podcasts. Seule Radio Círculo diffuse en continu (streaming).

Quel que soit leur profil ou leur mode de fonctionnement, il s’agit de projets courageux qui investissent des territoires souvent délaissés par les radios publiques et privées. Évoluant au rythme d’internet, ces radios sont devenues peu à peu la mémoire sonore du lieu qu’elles habitent. Fragiles, elles survivent tant bien que mal à la crise, se réinventent constamment, portées corps et âme par des artistes, chercheur·se·s, journalistes et passionné·e·s, au sein d’institutions qui fournissent un soutien mais peu de moyens. Cependant, même à petite échelle, elles sont aujourd’hui les épicentres de la création sonore et radiophonique en Espagne. Quatre portraits à suivre sur Syntone.

1. Ràdio Web MACBA (RWM)

La radio du Musée d’Art Contemporain de Barcelone est créée en 2006, « une période pleine d’effervescence et de possibilités », se souvient Anna Ramos, coordinatrice de la radio. Ce sont les débuts du podcasting et Sònia López, alors responsable du département web, a l’intuition que ce nouveau format peut apporter beaucoup à un musée grâce à son potentiel narratif et d’expérimentation. Inspirée par des projets comme Ubuweb et « branchée » aux ondes de WFMU [lire notre dossier] et Resonance FM, aux podcasts de la Tate Modern en Angleterre ou à des objets sonores comme l’émission de collage Over The Edge de Negativland, l’équipe fait de Ràdio Web MACBA « un laboratoire rempli de formules à découvrir et à tester » et définit peu à peu sa propre signature.

Sessió d’enregistrament amb Mark Gergis i Matias Rossi (CC by-sa Gemma Planell / MACBA, 2011)

Sessió d’enregistrament amb Mark Gergis i Matias Rossi (CC by-sa Gemma Planell / MACBA, 2011)

Les podcasts mis en ligne sur RWM ne rendent pas seulement compte des expositions et des activités du Musée. Comme le dit Anna Ramos :

On cherche à produire des contenus qui aient une valeur à long terme, dans une perspective d’analyse, de recherche, d’investigation. C’est l’avantage d’habiter dans un musée, on a accès à un flux constant de personnes et de thèmes passionnants, en lien avec l’actualité et la société dans laquelle on vit.

Pas de diffusion en streaming, mais des émissions à durée variable regroupées sous forme de collections et de séries à écouter « à la carte » : entretiens au long cours avec des artistes, commissaires d’expositions et penseurs dans la rubrique SON[I]A, œuvres appartenant au fonds du MACBA expliquées et contextualisées dans FONS ÀUDIO, monographies sur l’avant-garde sonore en Espagne (AVANT) ou bien sur les collectionneurs de musique (MEMORABILIA) et encore pièces intégrales d’artistes sonores comme Juan Muñoz.

Quelle que soit la forme que prend l’émission, il s’agit toujours d’un processus collectif : de la préparation au montage. Anna Ramos et son équipe dialoguent et se mettent d’accord sur la structure du podcast. « Il arrive que l’on invite un·e musicien·ne à créer du matériel sonore en écho à la parole, c’était le cas récemment avec l’artiste allemande AGF qui a magnifiquement mis en valeur le discours de l’essayiste et enseignante Angela Dimitrakaki. »

Si à RWM les collaborateur·trices·s sont rémunéré·e·s, la radio manque cruellement de moyens et ne dispose pas de studio. Anna Ramos : « On cultive l’esprit do-it-yourself depuis le début. La rubrique EXTRA est une de nos inventions “maison” face aux réductions budgétaires. On s’est mis à publier des contenus qui complétaient nos podcasts sans supposer beaucoup de production : rushes, séquences éliminées des interviews, transcriptions et échanges de mails préparatifs. Sans le vouloir on a élargi la notion de podcasting à une autre notion encore plus intéressante: le “filecasting”, autrement dit la distribution de documents sonores et textuels. »

Un ritual molt habitual: enregistrament de les locucions en anglès del SON[I]A amb la Nuria Rodríguez (CC by-sa Gemma Planell / MACBA, 2012)

Un ritual molt habitual: enregistrament de les locucions en anglès del SON[I]A amb la Nuria Rodríguez (CC by-sa Gemma Planell / MACBA, 2012)

Les podcasts étant souvent en anglais, une grande majorité (70%) des auditeurs et des auditrices de Ràdio Web MACBA se trouvent aux États-Unis, en Angleterre et en Allemagne, les 30% restants écoutent depuis l’Espagne. Voilà des années que Anna Ramos réclame un nouveau site web : « notre site actuel est très rudimentaire, sans possibilité de partager les contenus ni de les lier entre eux. Mais on compense par la qualité des audios qui j’espère donnent envie de revenir. »

Pour aller plus loin : Suite à la publication de cet article, Ràdio Web MACBA a justement mis en ligne dans sa rubrique EXTRA l’intégralité de la conversation préliminaire à la rédaction de l’article, entre Anna Ramos et Déborah Gros. Il s’intitule Sobre archivos accidentales, memoria oral, podcasting y filecasting.

À suivre ! Découvrir les autres épisodes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *