Là-bas si j’y suis

Il était une fois le podcast. 1 : Faire table rase ?

Par

Un vent de fraîcheur, une nouvelle vague, le début d’un âge d’or, une renaissance, que dis-je : une révolution ! L’enthousiasme qui anime le milieu du podcast francophone s’est visiblement transmis, ces derniers mois, aux médias qui le couvrent. S’il est réjouissant d’assister à une ouverture du paysage de la production sonore, à un questionnement de ses formes et à un intérêt nouveau pour elle, il reste fondamental de ne pas perdre pour autant – voire refuser – toute mémoire sonore. Tentative impossible de définition du podcast et contribution à son histoire culturelle.

Inès Léraud (La Revue des Podcasts #8)

Par

Après des études de cinéma, Inès Léraud débute un peu par hasard en radio puis affine une démarche de plus en plus orientée vers l’investigation. Dans son “Journal breton” pour Les Pieds sur terre, elle décrit le quotidien d’une population liée à l’industrie agroalimentaire, entre dépendance et résistance. Rencontre.

Là-bas, la suite

Par

Un peu plus de six mois après son éviction de France Inter, “Là-bas si j’y suis” s’apprête à renaître sur le web ce mercredi 21 janvier. Six mois au cours desquels l’ancienne émission du service public a travaillé sa mue en tout à fait autre chose – un objet médiatique non identifié, en quelque sorte.

Juste avant Là-bas

Par

Tandis que s’approche le 25ème anniversaire de cette émission emblématique, et l’âge de la retraite de son producteur Daniel Mermet, il a germé en Chloé Sanchez l’idée de garder une trace de la mécanique quotidienne de celle qu’on appelle familièrement “Là-bas”. Elle a donc osé poser un enregistreur de poche dans les studios.