The New Radiophonic Workshop ~ 3 questions à Matthew Herbert

Le 13 septembre 2012, une nouvelle a fait grand bruit, du moins sur la toile silencieuse. Le mythique Radiophonic Workshop de la BBC, qui a révélé les compositrices Daphne Oram ou Delia Derbyshire dans les années 60, va renaître ! Hébergé par le centre d’art en ligne The Space, on y trouve à ses commandes une équipe, cette fois exclusivement masculine, d’artistes sonores et d’ingénieurs emmenés par le facétieux Matthew Herbert, qui sait marier audace et branchitude. Après cet effet d’annonce en demi-teinte (polémique autour d’une œuvre de Robin The Fog et première composition –Bush House– plutôt faiblarde) on attend impatiemment les suites, qui, c’est un fait, nous apparaissent relativement mystérieuses, même après entretien avec le premier intéressé. Votre curiosité le supportera-t-elle ?

Matthew Herbert

(cc) Matthew Herbert by Tim Ferguson on flickr

Le BBC Radiophonic Workshop avait comme fonction principale de créer des univers sonores et musicaux pour les émissions de radio et de télévision. Le nouveau workshop aura-t-il, quant à lui, un but purement artistique ?

Nous espérons que le nouveau Workshop soit plus qu’une boîte à idées. Il aura encore un but fonctionnel, dans le sens où lui-même “fera du bruit”. Cependant, une de ses missions est aussi de nous encourager tous à faire moins de bruit… et du meilleur bruit.

Alors que le nouveau Workshop existera essentiellement en ligne, quel sens revêt le mot “radiophonic” pour vous ?

Tel que je l’entends et dans ce nouveau contexte, “radiophonic” se rapporte plus à l’idée de diffusion que de radio. De nos jours, nous sommes beaucoup trop nombreux à diffuser beaucoup trop de choses. Alors, ça fait partie de notre cahier des charges d’essayer de définir des limites saines à l’expansion du bruit individuel.

Quels sont les projets sur lesquels le Workshop a commencé à travailler ? Est-ce qu’un lien continuera d’exister avec la BBC ?

En ce qui concerne la BBC, c’est encore ambigu pour le moment, à cause des structures internes, mais cela va devenir plus clair dans les six prochains mois. Pour l’instant, nous travaillons encore à de petits projets pour The Space mais bientôt nous nous embarquerons sur de plus gros projets sur lesquels je ne peux encore rien dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.