France Culture

Quand la radio trompe l’oreille : petite histoire des faux-semblants radiophoniques. Quatrième épisode : les reconstitutions et « L’attentat en direct » (années 1960).

Par

Les trois premiers épisodes étaient pleins d’exclamations horrifiées et de rires tonitruants. Dans ce quatrième épisode, un certain calme trompeur : le faux-semblant opère une mutation. Pour en rendre compte, nous revenons sur le genre des reconstitutions historiques, puis nous évoquons une pièce de 1969, « L’attentat en direct » de Claude Ollier.

Entendre le passé

Par

Et si nous poursuivions notre série de sons inouïs non plus dans la géographie mais dans l’histoire ? Revue de web non exhaustive d’initiatives contemporaines pour donner à entendre des paysages sonores du passé.

Voyage avec les âmes sur les hauteurs des Andes

Par

Dans « Géographie du purgatoire. Une traversée des Andes », l’écrivaine Anne Sibran raconte un périple de plusieurs mois sur l’Altiplano entre la Bolivie et le Pérou. Le voyage prend la forme d’un rite initiatique qui amène la narratrice au plus loin de ses repères et de ses certitudes, « au bord du monde ».

« Sauvages de Paris » : Captations de captifs

Par

Dans « Sauvages de Paris », nous sommes convié·es à l’écoute des pensionnaires du zoo de Vincennes. L’émission, (très belle) collection de « sons-en-boîte » « d’animaux-en-boîte », met au jour le paradoxe des parcs zoologiques. Car où réside encore la « sauvagerie » de cet exotisme qui nous attrait ?

Et si on jouait, du matin au soir ?

Par

Élaboré de façon ludique et participative, le documentaire « À quoi tu joues ? » de Léa Minod et Chloé Sanchez se veut un encouragement au plaisir et au jeu, à la liberté, à la possibilité d’une présence au monde qui irait bien au-delà des normes sociales intériorisées depuis l’enfance.

Les amants du son neuf

Par

Dans « Acoustique de l’érotisme », Franck Thoraval et Nathalie Battus nous entraînent dans le labyrinthe de la sexualité en suivant le fil du son. Un documentaire de création qui demande de passer outre certains clichés pour se laisser prendre par de purs plaisirs radiophoniques.