émissions & podcasts

Audiograph, faire communauté par le sonore

Par

Chaque semaine, un son est diffusé sur l’antenne de KALW à San Francisco. Les auditrices/teurs sont invité⋅e⋅s à deviner où l’enregistrement a été fait dans la région de la baie. La semaine d’ensuite, une petite enquête acoustique dévoile le contexte de la captation.

Juste avant Là-bas

Par

Tandis que s’approche le 25ème anniversaire de cette émission emblématique, et l’âge de la retraite de son producteur Daniel Mermet, il a germé en Chloé Sanchez l’idée de garder une trace de la mécanique quotidienne de celle qu’on appelle familièrement « Là-bas ». Elle a donc osé poser un enregistreur de poche dans les studios.

Italie : l’incursion « bip bop »

Par

bip bop fut une émission mensuelle qui n’aura existé que le temps de six numéros, de janvier à juin 2013, mais elle a représenté une réelle incursion dans un paysage radiophonique italien sans surprise et sans plus aucun espace d’expérimentation sonore.

Sur les docks : L’îlot documentaire

Par

Contre vents (du tout direct) et marées (du tout info), elle fait figure d’îlot solitaire du documentaire. Amalgamée de façon malhabile dans une tranche d’information depuis janvier 2013, Sur les Docks continue pourtant de proposer du lundi au jeudi à 17h sur France Culture des regards singuliers sur le monde.

Tourisme radiophonique

Par

À la présentation de la grille 2011-2012 de France Culture, et même dès ses prémisses estivales, on entendit (et relaya) les inquiétudes de nombreux auditeurs quant à la diminution des heures de création. Mais depuis le bureau de la direction, un argument massif vint contrer les grincheux : Villes-Mondes.

Assez d’ACR

Par

La rentrée qui s’annonce sur France Culture est pour l’instant celle de tous les dangers pour la création radio. Avec les Passagers de la nuit de Thomas Baumgartner radiés de la grille, c’est aussi l’Atelier de Création Radiophonique qui est spectaculairement remis en cause.

Les Passagers restent sur le quai

Par

Trop libres ? Trop expérimentaux ? Trop chers ? Les Passagers de la nuit qui ont beaucoup travaillé sur les archives et la mémoire radiophonique ont fini par se fondre avec leur sujet d’études : il faut dorénavant en parler au passé.