écologie sonore

Petite histoire de la prise de son naturaliste. Épisode 1 : récitals d’oiseaux et d’oiselles (années 1880 – 1920).

Par

Les enregistrements animaliers et paysagers ont une histoire, extrêmement brève comparée à celle de leurs objets, et dépendent étroitement de l’évolution des technologies aussi bien que des sociétés. Retour sur 130 ans de prises de sons naturels, depuis les concerts de volatiles captifs jusqu’aux tentatives de préserver le vivant dans toute sa diversité biologique et sonore.

Balade au cœur de la redécouverte du son

Par

Après sa pause hivernale traditionnelle, le Centre de découverte du son s’apprête à réouvrir le 31 mars prochain. L’été dernier, nous avions rendu une petite visite à ce parc de loisirs unique en son genre situé à Cavan dans les Côtes d’Armor. Reportage dessiné.

Vers un tourisme sonore ?

Par

Depuis quelques années, le sonore a le vent en poupe : sites acoustiques remarquables, installations paysagères, promenades à oreilles nues ou casquées… Tour d’horizon non exhaustif d’un phénomène en expansion, notamment en France, et des questions nouvelles qu’il pose.

Martin Howse : une écologie des signaux

Par

À la croisée de l’informatique, de l’art médiatique et du land art, le britannique Martin Howse interroge d’un même mouvement notre rapport à la technologie, à la communication et à l’environnement. Dans la terre sur laquelle nous nous tenons apparaît un véritable écosystème composé de flux électromagnétiques, d’impulsions électriques ou d’artefacts informatiques.