Syntonie, la définition d’Alain Rey

En plus d’être le rédac’ chef du Petit Robert depuis de nombreuses années, Alain Rey est bien connu des auditeurs fidèles à France Inter de 1993 à 2006. Sa chronique quotidienne intitulée le Mot de la fin, lue en direct comme point final à la matinale d’info, avait pour objet de décortiquer un vocable tiré de l’actualité – non sans malice.

En février 2013 pour sa 10ème édition, le festival Longueur d’ondes de Brest eut l’excellente idée de demander au lexicographe de jouer le jeu une nouvelle fois. Le festival lui passa commande d’un certain nombre de mots pouvant illustrer ou qualifier sa programmation et servir d’interlude entre deux séances publiques. C’est ainsi que la définition de « syntonie » fut diffusée comme ponctuation à notre panorama de 10 ans de création radiophonique. C’est avec grand plaisir – et avec l’aimable permission d’Alain Rey et de Longueur d’ondes – que nous reproduisons ici la définition de syntonie, par Alain Rey.

Syntonie

Tout le monde ne connaît pas ce mot technique qui désigne l’égalité de fréquence entre deux ondes. Ceux qui s’occupent de son, en revanche, connaissent la syntonisation : sans elle, toute transmission sonore cafouille avec des interférences.

C’est avec des morceaux de Grec – notamment tonos qui a donné notre « ton » – et ce « s-y-n » représentant, dans presque toutes les langues européennes, le sún grec qui signifie « ensemble », qu’on a concocté d’abord en anglais (c’était à la fin du XIXème siècle) cette « syn-tonie » entre des vibrations sonores, et en allemand, trente ans plus tard, une autre syntonie à propos de l’équilibre psychique.

La syntonie se retrouve – avec la syn-chronie, la sym-pathie, la syn-thèse et la syn-ergie – dans la famille des systèmes harmonieux qui, en principe, fonctionnent bien. Par la syntonie des ondes qui transportent les sons de l’émetteur à nos oreilles, on peut arriver à l’accord des sons simultanés en musique qui se dit « sym-phonie » et à cet accord des sons successifs de la parole qui s’appelle « syn-taxe ».

Le contraire de ce qui va bien ensemble, c’est le désordre, la confusion. La syntonie, terme technique de la transmission des sons par les ondes, pourrait être le sym-bole (là, c’est plus compliqué) de l’harmonie dans la communication, qui est l’objectif de toute grille de programmes radio.

(cc) LaFundició - flickr

(cc) LaFundició – flickr

Merci à Alain Rey et au festival Longueur d’ondes.

Ajout du 13 novembre 2014. « Sympathie rendue possible par les ondes » : une autre définition de la syntonie par Philippe Baudouin, extraite de l’ACR Les langues de l’éther, réalisé par Lionel Quantin avec la voix de Pierre Hatet. L’auteur évoque les origines en sciences psychiques de la syntonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *