Rendez-vous à Longueur d’ondes

Si vous arpentez les rues de Brest ce week-end, vous pourrez nous croiser au petit bonheur la chance du programme comme d’habitude très fourni du 10ème festival Longueur d’ondes – cette “ruche sonore”, nous disait son président Laurent Le Gall il y a quelques semaines.

Et puis, si le cœur vous en dit, vous serez les bienvenus à notre “panorama” vendredi 8 février à 15h30 à l’auditorium du musée. Ne vous attendez pas à une conférence, mais plutôt à une sorte de grand mix, un patchwork cousu main de 10 ans de création radiophonique.

Il y a 10 ans naissait Longueur d’ondes. Il y a 10 ans naissait aussi un mouvement de créativité radiophonique dont internet a été le formidable moteur d’expansion. De nouveaux modes de production, de nouveaux modes d’écoute, de nouvelles formes ont émergé et bouleversé le paysage radiophonique traditionnel.

Des bouillonnantes stations en ligne (Arte Radio, Silence Radio) aux nouveaux flux radiophoniques (Resonance FM, free103point9), du réseau d’échange Radia aux bricolages de l’Ouvroir de Radiophonie Potentielle, de la persistance de la radiophonie aux expérimentations en réseau… nous vous proposons d’emprunter notre machine à remonter le temps et de voguer, une heure durant, sur les ondes d’une décennie.

En extrait, pour se mettre dans le bain : un medley de génériques de France Culture – de quelques émissions mortes (L’Atelier de Création Radiophonique, Surpris par la Nuit, Les Passagers de la Nuit) et de l’actuel Atelier de la Nuit / Atelier de la Création

En 10 ans, il y a eu des naissances, il y a eu des morts aussi !

3 Réactions

  • Simone dit :

    Des naissances, oui, il en faut ! des morts, pas vraiment, pas tant que nous pourrons continuer à en parler, à les réécouter. La preuve en est, ces quelques bouts de certains génériques qui continuent à vivre, réjouissant nos oreilles. Merci.

    Heureux anniversaire à Longueur d’Ondes !

  • Jacques dit :

    Ce furent de très beaux moments que ces journées de festival  passées à Brest. Comme dans tout festival il est impossible de tout entendre mais il y a tant à se mettre dans l’oreille en si peu de temps! Et ce panorama présenté dans la lumière douce de l’auditorium du Musée restera un excellent souvenir. Merci de l’avoir concocté de si belle manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *