Les oreilles moites (suite)

L’artiste et chercheuse canadienne Andrea Dancer a dévoilé les résultats de son appel à participation Erotics of sound dont nous parlions dans un précédent post.

Une dizaine d’artistes y contribue, dont de nombreuses femmes, et rien que pour ça (on connaît surtout des artistes sonores masculins), cela vaut le coup d’oreille. Mais entre musique et fiction, ces pièces courtes commentées par leurs auteurs sont souvent délectables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.