La radio par le faire : les rencontres radiophoniques de Florac

C’est déjà la troisième année que des radios associatives non commerciales se réunissent pour mettre en commun leurs savoirs, leurs expériences et leurs questions. Après Mens proche de Grenoble en 2013 et 2014 [lire notre article sur la jeune Radio Dragon], ce fut Florac du 11 au 15 novembre dernier, à l’invitation de Radio Bartas. Le relatif isolement de la petite ville des Cévennes était proportionnel à la grande convivialité de ce moment. Il faut dire que les radios associatives ont une certaine expérience de l’économie de bout de ficelle et que, chez chacune d’elles, la marmite bout souvent à l’enthousiasme.

Dans le studio de Radio Bartas

Dans le studio de Radio Bartas (toutes les photos : CC by-nc Ariane Demonget)

Ainsi, les rencontres radiophoniques de Florac ont sonné, comme un petit miracle, la réunion de quelques quatre-vingts faiseurs-ses de radio, durant quatre jours, sans l’ombre d’une subvention. Florac n’en est pas à son premier événement participatif et gratuit, puisque c’est aussi le haut lieu du Festival de la soupe (oui, celle qui se mange en faisant des grands suiiip). Elles et ils sont venus nombreuses et nombreux de Rhône Alpes, de Marseille, d’Aix-en-Provence et Forcalquier, de la Creuse, de Toulouse ou encore de Paris et encore d’ailleurs. Beaucoup de radios rurales, et surtout, de personnes engagées socialement, attentives à faire entendre, défendre et partager les luttes, dans les régions reculées comme dans les grandes villes. Les stations n’étaient pas seules présentes : le collectif RadioRageuses, qui regroupe de nombreuses émissions de « féministes, meufs, gouines, trans, femmes » fut aussi bien représenté. Certains électrons libres avaient aussi fait le voyage, pour le plaisir de se rencontrer ou pour faire avancer un nouveau projet, comme celui d’un réseau sonore participatif et d’une radio nomade, se déplaçant au gré des projets alternatifs, solidaires et économiques.

Un programme riche et chargé !

Un programme riche et chargé !

Quatre jours de folie pour Radio Bartas – la radio de Florac, organisatrice de l’événement –, qui a largement ouvert son studio à la grande bande de radio-activistes venu·e·s partager idées, techniques et expériences. En plus des sessions de direct (infos, débats, nuit de lecture…), de nombreux rendez-vous thématiques étaient proposés : club radio en maison de retraite, initiation à la table de mixage, reportage sonore, écoute collective, le FSER, la libre antenne… Nous n’avons pas pu visiter tous les ateliers, si nombreux qu’ils se juxtaposaient souvent. Mais là où nous étions, nous avons vécu quelques grands moments. Dans un atelier sur le doublage des langues étrangères, on s’est interrogé sur les discriminations envers ceux et celles qui parlent moins bien, sur le doublage de la radio en langue signée et on a douté : peut-on se permettre de faire l’interprète sans être traducteur pour de vrai ? Dans un atelier impromptu, qui aurait pu s’appeler « Audacity, comment apprendre à l’aimer ? », on a reçu une dose de sagesse pour supporter et dépasser les nombreux bugs et désagréments de ce satané logiciel libre. On a bidouillé aussi pour monter un studio mobile, et on a failli se croire geek en cherchant à « créer une webradio ». Tout cela moyennant les compétences souvent multiples de celles et ceux qui font vivre les radios associatives et grâce également à leur goût de l’échange.

Écoutez Escapad’Infos (de Radio Escapades) du 12 novembre 2015 depuis Radio Bartas. Une émission spéciale à propos des problématiques rencontrées par certaines radios présentes aux Rencontres :

Cliquez sur les photos pour les agrandir :

Il nous faut être prosaïque aussi pour dire la qualité de l’accueil massif chez l’habitant·e, les réjouissances procurées par les repas préparés bénévolement avec des produits offerts ou bradés, enfin le grand moment fraternel que cela a été. À l’image du milieu des radios associatives, accessibles et volontaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *