La Diagonale du vide (La Revue des Podcasts #9)

Pour ce neuvième numéro de La Revue des podcasts, un ovni : La Diagonale du vide, produit et réalisé par Benoît Girault alias bengir000 alias #ruralnormal, créateur de vitraux et de podcasts. Un « solocast », un « podcast géographique », une déambulation poétique et imprévisible à l’écoute des mille et unes manières de vivre, de parler, de songer et d’être ensemble dans les territoires ruraux, « moins densément peuplés » que les métropoles.

Ce numéro de La Revue des Podcasts a été conçu par Étienne Noiseau et Juliette Volcler. Générique : Déborah Gros & ÉN avec des sons de thegertz, philtre, kywr, susychristiansen, noisecollector (Freesound.org). Musique : Balzi Mossi (Mozambiguo) by Boom Boom Beckett (Freemusicarchive.org).

La Revue des Podcasts peut être téléchargée et, comme tous nos contenus, diffusée sous licence Creative Commons. Les radios qui souhaitent la diffuser peuvent nous contacter.

Suivez la Revue des Podcasts sur Soundcloud, Podcloud, Le Podcast.fr ou abonnez votre lecteur de podcasts au fil RSS.

2 Réactions

  • Lorsque j’ai choisi de présenter ce podcast, je me suis exposé, à un jugement, à un regard. Dans ces conditions, c’est votre regard qui a fait de mon travail quelque chose d’artistique.

    S’interroger sur le statut de l’oeuvre d’art, c’est aussi s’intéresser à la notion de jugement, à l’importance que le regard extérieur a.
    vos remarques pertinentes ;-)
    vos attentions délicates contribuent à me conforter dans la direction hasardeuse que j’ai choisie de suivre pour que nous explorions ensemble ce monde.

    concrètement
    et pour répondre à Etienne le leitmotiv est celui ci
    #WorkInProgress et #DoItYourself
    Je suis plasticien ! et pas encore suffisamment sondier !
    Mais comme l’intuition de Juliette je fais passer mes imperfections techniques pour des postures. j’ai hâte de m’améliorer mais je ne regrette pas d’y être allé avant d’avoir su comment faire. Y compris pour le coup des canards (et ça c’était finement ouï de votre part)

    enfin bref…
    j’ai commencé en faisant du bricolage et vous avez par votre écoute transformé ça en art brut, un jour ce sera maîtrisé, j’espère … et vous en serez pour quelque chose.

    Profondément merci

    Moi aussi j’aimerais bien aller boire un coup a une terrasse pour discuter de ça (promis que je ne laisserai pas tourner mon micro) si ça vous dit je peux venir pour vous retrouver !

    Benoit Girault

  • Juliette Juliette dit :

    Merci pour cette belle réaction, Benoît. Loin de moi l’idée de dire qu’il y a une posture de ta part : je crois au contraire que le fait que tu y ailles sans crainte, sans présupposé artistique, avec une radicale indifférence à ce qui est communément accepté comme du « bon son », te permet de faire de sacrées trouvailles. Même ces canards et ces oiseaux touffus, qui renvoyaient l’activité humaine en arrière-plan, là où elle devait être. Tu inventes en touillant la matière. Je me faisais même la réflexion, pendant l’enregistrement de cette Revue des podcasts, qu’on ferait peut-être mieux de ne pas te dire tout cela, parce que tu risquerais de vouloir le reproduire de façon plus délibérée et plus propre – et que là, ça allait se casser la gueule. Mais je me suis vite rassurée : tes expérimentations sonores (comme littéraires) sont bien plus conscientes qu’il n’y paraît. Au plaisir d’écouter les prochaines, et bien entendu, de partager ce pot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.