Fondu à l’ouverture sur une nouvelle décennie

Expérience éphémère durant seulement le temps d’une diffusion, art du son qui par nature échappe aux cadres de l’analyse arrêtée, la radio d’avant les années 2000 a rarement été soumise à la critique, et ses auteurs souvent ignorés. Cependant, lors de la décennie écoulée, elle a trouvé de nouveaux territoires d’épanouissement sur le web, et c’est un sacré bouleversement. La diffusion en ligne, l’archivage des émissions, le podcasting, bref, les nouvelles possibilités d’écoute, de réécoute et de partage d’écoute, appellent de plus belle à considérer les émissions de création radiophonique comme des œuvres et leurs producteurs comme des auteurs et des artistes à part entière.

Aujourd’hui, ce qu’on appelle la “radiophonie” rassemble des pratiques diverses qui vont de la performance live à l’installation, en passant bien sûr par la composition, la fiction et le documentaire résolument acousmatiques. Elle a recours à des technologies numériques comme la téléphonie mobile et le GPS. Art sonore, art de la transmission, art de l’oralité, art environnemental, invisible et mobile, la radio dans toutes ses déclinaisons a sans aucun doute de beaux jours devant elle.

Stare by wuffff on flickr

(cc) wuffff on flickr

Né à la fin 2008 dans ce contexte qui le rend possible, Syntone ~ actualité et critique de l’art radiophonique est un blog francophone qui se consacre à l’art de la radio, c’est-à-dire à la création radiophonique, mais aussi à la radio en tant que médium, sa technologie, ses usages, son devenir, ainsi qu’aux autres arts et plus généralement à la vie, passés au filtre de la radiobsession de ses rédacteurs.

Syntone propose aux auditeurs et aux acteurs de la radio un média sans équivalent dans son domaine. Sa première ambition est d’être une revue critique, comme il en existe en littérature, théâtre, cinéma, en phase avec la création contemporaine et les formes éditoriales d’aujourd’hui. Elle se veut aussi un lieu de rassemblement du secteur autour de son actualité, un lien entre auditeurs et auteurs, un espace de débat.

Passons-nous un peu de baume ! Les trois dernières grandes compétitions en France, notamment le Prix international Phonurgia Nova, ont récompensé des œuvres dont Syntone s’était largement fait l’écho au moment de leur diffusion (Personnologue, S. Dicenaire ; Un Printemps oublié, O. Meys) et même en amont de leur production (Vers le Nord, C. Deleu & F. Teste). En ce début 2011, Syntone, c’est plus de 3000 visites par mois, soit plus d’une centaine de visiteurs uniques chaque jour. 160 personnes nous suivent sur Twitter, 300 via Facebook. Les lecteurs viennent de France (à 80%), puis de Belgique (10%), Royaume-Uni, USA, Canada, Portugal, Suisse, Allemagne, Italie…

Il y a quelques jours, Syntone a soufflé ses deux premières bougies. Nous espérons poursuivre loin notre petit bout de chemin, toujours avec votre participation, possible et plus que souhaitée ! Nous nous croisons de temps en temps et vos retours nous font chaud au cœur.

Merci encore à tou-te-s, et une très heureuse année à vous !

PS : Depuis le 31 décembre dernier, Syntone subit les attaques d’une ou de quelques personnes mal attentionnées, malheureusement bien connues d’autres blogs et forums, qui postent des commentaires nauséabonds et diffamatoires. Cela nous a obligé à enclencher la modération des commentaires et nous en sommes tristement désolés.

4 Réactions

  • Longue vie à Syntone qui comble en effet un vide sur la toile consacrée à la radiophonie, par son regard qui prend le recul du critique, tout en ayant une lecture pertinente et affutée, donc très utile, sur d’autres blogs…

    Dommage en effet que certains voyous du net s’adonnent à du vandalisme online, beaucoup de ceux qui tiennent un blog ayant du modérer eux aussi les commentaires.

    Et en ce début d’ année 2011, entretenons  les espaces de croisements et de rencontres qui font de la création sonore un riche terrain de création – et meilleurs vœux à l’équipe de Syntone !

    GM

  • bertrand dit :

    super bien dit !

  • Laura Romero dit :

    Merci pour tout! Syntone, c’est très nécessaire, j’adore votres publications, bonne année!

  • François dit :

    Merci aux Syntonien(ne)s pour ces explorations sonores, passées et futures,
    longue vie aventureuse et pacifique à ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *