Réflexions

Il était une fois le podcast. 3 : Des cabanes aux immeubles

Par

Voici venue la tâche à peu près impossible de poursuivre le panorama de la production là où on l’avait arrêtée, c’est-à-dire au tout début des années 2000. Une première vague, de 2002 à 2006, marqua l’institution progressive du podcast dans le paysage médiatique francophone. Une deuxième vague, de 2007 à 2015, se caractérisa par une volonté de structuration et de déploiement.

Il était une fois le podcast. 2 : Un terrain vague inépuisable

Par

Les légendes du podcast une fois évacuées, nous voilà arrivé·es au cœur du sujet : élaborer son histoire culturelle. Parler non seulement de ce qui sépare, mais de ce qui réunit les radios libres, les sagas mp3, les plateaux entre ami·es, les séries audio, la radio de rattrapage, les sons unitaires, les webradios, les plateformes… En cinq mots comme en cent : du son sur le web. Comment il est arrivé là, depuis où et quelles formes il a pris, notamment en France.

Il était une fois le podcast. 1 : Faire table rase ?

Par

Un vent de fraîcheur, une nouvelle vague, le début d’un âge d’or, une renaissance, que dis-je : une révolution ! L’enthousiasme qui anime le milieu du podcast francophone s’est visiblement transmis, ces derniers mois, aux médias qui le couvrent. S’il est réjouissant d’assister à une ouverture du paysage de la production sonore, à un questionnement de ses formes et à un intérêt nouveau pour elle, il reste fondamental de ne pas perdre pour autant – voire refuser – toute mémoire sonore. Tentative impossible de définition du podcast et contribution à son histoire culturelle.

« La Radia » : postérité polémique d’un manifeste futuriste

Par

Dans la jeune histoire du médium radiophonique, « Il Manifesto della Radia » publié en 1933 par Filippo Tommaso Marinetti et Pino Masnata dans la « Gazzetta del Popolo » à Turin fait office de texte de référence. Ses idéaux futuristes furent cependant entachés de liens avec le fascisme. Une contextualisation s’impose à qui ne veut pas faire d’erreurs d’interprétation d’un écrit à l’indéniable force suggestive.

Radio Klaxon sème des ondes sur la ZAD

Par

Depuis 2012, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes possède sa radio pirate, Radio Klaxon. L’abandon du projet par le gouvernement en janvier 2018 ne signe pas la fin des expériences menées sur le bocage. Témoignages polyphoniques de plusieurs « Camille » participant à cette aventure collective, radiophonique et militante.

Quand la radio trompe l’oreille : petite histoire des faux-semblants radiophoniques. Épisode 8 : le faux-semblant entre institutionnalisation et philosophie (années 2000–2010)

Par

Huitième et dernier épisode : la grande vague de docufictions du début du 21ème siècle institue de nouveaux codes narratifs et voit l’émergence d’une veine particulièrement fertile, où le travail de création sonore se fait philosophique.

Radios associatives : péril en la demeure

Par

Cet automne 2017 est bien morose pour le secteur associatif en France, et les « radios privées non commerciales » ne font pas exception. Une situation gravissime qui fragilise plus d’un millier de personnes déjà précaires, accentue l’atomisation de la société et atteint à la liberté d’expression.

Dans l’antre de Radio Dragon

Par

Tapie entre Grenoble et Gap, Dragon « crache du son » sur la bande FM depuis l’été 2016. Préférant le faire-ensemble et l’autonomie, plutôt que le professionnalisme à tout prix, cette jeune radio veut être un outil d’expression accessible à toutes et tous. Reportage sur place.

Voix-ci, voix-là

Par

Tout au long de l’année 2016, la dessinatrice Rosalie Peeters a publié un feuilleton dessiné dans les carnets de Syntone : Voix-ci, voix-là. Le voici réuni en intégralité.