BlaBlaMix, Stalingrad Connection… La radio des voix exilées

De Lyon à Paris, exilé·es et réfugié·es s’emparent des micros. À l’instar des émissions BlaBlaMix et Stalingrad Connection, la pratique radiophonique est, pour celles et ceux dont on parle beaucoup mais que l’on entend peu, un moyen de reprendre la parole et de raconter soi-même son histoire.

Dans le studio de Radio Canut à Lyon, un jour de BlaBlaMix. (crédit : Radio Canut)

BlaBlaMix

Tous les dimanches à midi sur Radio Canut 102.2 FM à Lyon, cultures et langues du monde se découvrent à la radio. Lancée en septembre 2016, l’émission BlaBlaMix est réalisée en direct par un collectif de demandeur·ses d’asile avec l’appui de la productrice indépendante Véronique Macary. Dans une chronique intitulée « BlaBlaWorld », des mots de vocabulaire sont traduits dans différentes langues, du farsi, au dari, du duala au tigrinya et des témoignages et interviews à plusieurs voix rythment cette émission festive et politique. Au micro, on évoque son pays d’origine, on échange, par exemple, sur les pratiques amoureuses d’ici et d’ailleurs ou on écoute Abdelkader, parfumeur qui a fui la Syrie, évoquer les odeurs d’Alep dans les rues de Lyon. Composée par une dizaine de jeunes d’une vingtaine d’années originaires du Bangladesh, de Centrafrique, du Kosovo et de Syrie, l’émission a été imaginée comme un espace de rencontre et de formation, une manière de découvrir la richesse et la culture de ces nouveaux et nouvelles arrivant·es qui, à travers la pratique collective de la radio, cherchent à ne plus être seulement perçu·es comme des « demandeur·ses d’asile » mais comme des habitant·es à part entière, acteurs et actrices de la société civile. Une émission à découvrir aussi sur les blogs de Radio Canut.

Stalingrad Connection

Fin novembre 2016, une équipe composée d’anciens membres de Radio Debout, de journalistes réfugiés de La Maison des Journalistes à Paris et de personnes sensibles à la cause des exilé·es ont eu l’idée de Stalingrad Connection. Une émission lancée en quelques jours et diffusée le lundi et le jeudi à 13h30 sur les ondes de Fréquence Paris Plurielle 103.3 FM à Paris, comme réponse à la situation humanitaire catastrophique l’automne dernier dans le quartier de Stalingrad : celui-ci était devenu, suite au démantèlement de la jungle de Calais, le point de rendez-vous et de campement des migrant·es dans la capitale. Diffusant dans les premiers temps des informations importantes traduites en anglais, en arabe, en dari et en français (distribution de nourriture, cours de français, soutien juridique, etc.), Stalingrad Connection propose aussi des témoignages et des reportages sur la situation des demandeur·ses d’asile, sur la criminalisation des actions de solidarité dont sont victimes les collectifs parisiens d’aide aux migrant·es, ou dernièrement sur la tentative échouée de l’expulsion de Farhad, réfugié afghan, grâce à une mobilisation citoyenne à l’aéroport de Roissy. Une émission multilingue et militante, souvent enregistrée hors les murs dans le Jardin d’éole ou encore au centre de vie Les Grands Voisins, à découvrir sur son audioblog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *