Anthologie de poche de la radio (et autres sons)

Ce 10 octobre, sort au Mercure de France un florilège d’une centaine de pages qui convoque Homère, Maupassant, Blaise Cendrars ou encore Patrick Süskind, tout un monde littéraire autour du son, de l’écoute… et des ondes radiophoniques pour les plus contemporains. Le goût de la radio et autres sons parcourt les âges et les styles littéraires – épopée, poésie, roman, essai, mémoires – à la traque de descriptions sonores, révèle l’aspect acoustique de notre monde tel qu’on a pu le saisir par l’écrit, là où chaque fois le son sourd de la page.

Le gout de la radio+

(cc by-nc 2.0 Etienne Noiseau)

Prophétiques parfois (Rabelais, Bacon), utopistes souvent (Russolo, Arnheim), poétiques encore (Heidsieck, Farabet)… tous ces textes – publiés en extraits – ont été choisis et commentés par Thomas Baumgartner. La chose sonore, celui-ci la côtoie depuis un bon moment. L’actuel producteur de l’Atelier du son de France Culture aime faire l’aller-retour entre pratique et théorie, entre son et écriture, entre création et inspiration. C’est avec une certaine délectation qu’il nous livre ses œuvres de chevet. On devine qu’elles constituèrent, pour certaines, une documentation à ses Mythologies de poche de la radio (Bachelard, Schaeffer, Robin…), pour d’autres, elles accompagnèrent ses rencontres dans l’Atelier du son (Dominique A., Olivier Mellano, Charles Pennequin…).

Subjectif certes, non exhaustif bien entendu [un gouffre s’ouvre à la vue d’une seule femme au répertoire : Kriss], le Goût de la radio et autres sons présenté par Thomas Baumgartner est toutefois le vade mecum qu’il nous manquait. Une mise en bouche qui donne le goût d’écouter et de lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *