Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Le Radiorama d’Amandine Casadamont @ Silencio Club

26 décembre 2015 - 2 janvier 2016

Le Radiorama vous propose une sélection d’œuvres sonores diffusées à la radio. Dans un paysage radiophonique composé principalement de musique, d’information et de magazines, il existe encore quelques ovnis sonores, des formes et des approches singulières qui viennent rompre un flux bavard et normé. L’idée du Radiorama est de rappeler que la radio peut être multiple et qu’il n’existe pas qu’une seule écriture sonore, une seule forme de radio. La fiction, le documentaire, et l’essai radiophonique sont des genres malheureusement minoritaires mais néanmoins présents. Ils sont le reflet d’une pensée créative forte et d’une liberté de ton de plus en plus rare dans le paysage médiatique mondial actuel. Le Radiorama est un moment d’écoute, de découverte et de perspective, mais aussi un lieu de rencontre entre auteurs et auditeurs.

** Toutes les séances se déroule dans la Black room du Silencio Club à 19h30, avec une rediffusion à 21h00 / 21h30 selon la durée de la pièce.

  • Samedi 26 décembre
    Rien dans les poches (Nothing in my Pockets) de Laurie Anderson (essai radiophonique 1h07)
    Présenté par Philippe Langlois
    Réalisation : Gilles Mardirossian et Lionel Quantin
    Avec la participation de Patti Smith, Lou Reed, Brian Eno, etc.
    2006 – France Culture
    En ce jour de juin 2003, Laurie Anderson regarde de sa fenêtre passer un transatlantique, à New York, et, songeuse, se laisse convaincre à l’idée d’imaginer un « journal intime sonore », sur une suggestion de l’Atelier de création radiophonique.
    C’est l’occasion ici d’un voyage inédit dans l’univers personnel de l’artiste au long d’une suite de rebonds quotidiens : depuis son studio new-yorkais de Tribeca, de multiples voyages, une tournée européenne, les sons familiers qui l’entourent, les paysages sonores qu’elle traverse, en tous lieux et tous les jours – trois mois durant –, elle « écrit » avec son micro…
  • Mardi 29 décembre
    Les mots de ma mère d’Aurelia Bolboni (documentaire, 52’10)
    Présenté par Aurelia Bolboni
    2015 – ACRS (atelier de création sonore radiophonique)
    Aujourd’hui, ma mère a tenté de payer le bura­liste du vil­lage avec des billets de Monopoly, elle pen­sait qu’il ne ferait pas la dif­fé­rence. Elle est atteinte d’une mala­die neu­ro­dé­gé­né­ra­tive appe­lée Démence Sémantique : une pomme, une chaise, une fleur sont des mots qu’elle ne connaît plus. Ma mère n’aura jamais conscience de sa mala­die. Elle trouve qu’elle va très bien.
  • Mercredi 30 décembre
    La guerre des mondes (Fiction, adaptation 1h06)
    Présenté par Alexandre Plank
    ‪Traduction intégrale de l’américain par Dominique Horellou-Bellon publiée chez Phonurgia Nova Editions.‬
    ‪Scénario d’Howard Koch d’après H.G Wells‬
    ‪Réalisation : Alexandre Plank‬
    ‪Composition et direction musicale : Quentin Sirjacq‬
    2015 France Culture
    En même temps qu’à La Guerre des mondes, mythe radiophonique fondateur, c’est avec cette émission à la radio elle-même que j’ai voulu rendre hommage. Et saluer, aux côtés du génie d’un homme, le génie d’un art. Celui de sa nature subtile et de ses coups d’éclats, de ses artifices et de ses bouts de ficelle, celui de la manière rusée dont il s’adresse au monde. Accompagnés de sept musiciens et de six comédiens, nous avons reconstituer au studio 105 de la Maison de la Radio la facétie de Welles à travers un ensemble de techniques qui ont fait l’histoire de notre pratique : du quatuor à cordes au sampleur, de la bande magnétique aux technologies numériques en passant par les bruitages, nous avons voulu parcourir une histoire qui, aussi mouvante soit-elle, s’est voulue depuis son origine capable d’agir et d’influer sur notre imaginaire pour rendre compte et transformer notre réalité.
  • Jeudi 31 décembre
    Dry haze de Werner Cee (essai radiophonique, 47’31)
    2013 Deutschlandradio Kultur
    Based on the poem « Darkness » by Lord Byron (1816)
    In the year 1816, as a consequence of a vulcanic eruption in Indonesia, dry haze veiled the sky over vast parts of the Northern hemisphere. The dimmed sunlight even had its repercussions in the literary world – it inspired Lord Byron to write his famous poem „Darkness“.It was the densest dry haze in Euorpe since the late middle ages and it was mainly in the troposphere- It consisted of sulphuric acid aerosols and ist overall mass amounted to about 200 megatons. Several authors have indicated that this haze may have been responsible for the cold winter of 1783/83, which triggered an ecological and social crisis in different places of the Northern hemisphere. Misharvests led to famines and epidemies. The year 1816 went down in history as the, year without summer“.
  • Samedi 2 janvier : Spécial Kaye Mortley

Présenté par Kaye Mortley
C’est par hasard que je suis tombée dans la radio. « Tombée », comme on « tombe » amoureux. Qu’est-ce qui m’avait séduite? Peut-être l’idée d’une écriture (car on peut écrire avec du son) fragile, volatile, éphémère, friable, capable de créer des univers imaginaires, d’orchestrer des rencontres impossibles, d’arrêter le temps. Peut-être, aussi, la modestie des moyens dont dispose la démiurge radio.

Sans parole par Kaye Mortley (documentaire 20 minutes )
2003 RTS, Lausanne. Diffusé DLR, RTBF.
Mixage: Michel Créïs
Luc est autiste. Certains diraient qu’il « n’a pas de langage ». Mais l’écouter, j’aurais plutôt envie de dire qu’il a bien un langage, un langage bien à lui. Mais qui nous échappe.Sans Paroles nous invite – nous oblige – à rentrer dans un univers autre, étrange, étranger. Qui n’est médiatisé par aucune autre parole que celle qui lui est propre.
et Retour en Australie (le Train, L‘Aube, la Route, l’Ecole, le Soir) par Kaye Mortley
Série Résonnances de France Culture. Prix de l’IRAB 2006.
Mixage: Michel Créïs
Réalisation: Manoushak Fashahi
Tu retournes sur les lieux de ton enfance. Rien n’a changé ici, le temps s’est arrêté. Ta mémoire part en roue libre. Tu cherches à happer des sons qui puissent raconter une histoire que, toi-même, tu ne connais pas. Le son est souvenir.

Détails

Début :
26 décembre 2015
Fin :
2 janvier 2016
Catégorie d’évènement:

Lieu

Silencio Club
142 rue Montmartre
Paris, France
+ Google Map