Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Autour de Brouillage – Ateliers de création sonore

23 janvier 2017 - 25 janvier 2017

Le Festival Brouillage, le festival à voir et à écouter (Radio Campus Paris et La Loge), commence un peu plus tôt cette année et propose, en guise d’échauffement, des ateliers et Masterclass autour de la création radiophonique et sonore. Au programme :

-> Lundi 23 janvier – 10h à 13h – Hélène Martin et Sébastien Viaud

Hélène Martin est ingénieur du son Sébastien Viaud est scénariste. Ensemble ils ont réalisé le Cacao qui tue. À la croisée du théâtre radiophonique et du phénomène très francophone de la saga mp3, Le Cacao Qui Tue conte en 10 épisodes les aventures humoristiques de pirates à la recherche d’un mystérieux cacao dans les Antilles du XVIIe siècle. Disponible en streaming et en podcast sur son propre site internet (www.lecacaoquitue.fr) depuis le printemps 2014. La série a également été diffusée sur les ondes d’une dizaine de radios dont Radio Campus Paris. Un épisode spécial a été monté dans le cadre du festival Brouillage en 2015.
Le Cacao Qui Tue a nécessité quatre ans de production, ainsi que la participation d’une équipe d’une centaine de bénévoles, dont 26 comédiens professionnels.

Atelier :
« Lors de notre atelier, et dans la perspective du festival brouillage, nous proposerons aux participants de réaliser une adaptation scénique et radiophonique d’un court texte.
L’objectif de cet atelier est d’expérimenter ensemble, avec des moyens techniques simples et les contraintes inhérentes au texte, la réalisation d’une fiction sonore à la fois conçue pour une scène et une retransmission sonore. »

-> Lundi 23 janvier – 14h à 17h – France Jolly

France Jolly est auteure d’une vingtaine de fictions radiophoniques (tous formats) pour France culture et France Inter et productrice déléguée sur plusieurs textes réalisés par France culture. Elle produit et réalise ses propres sons et fictions: audioblogue Arte: EUH : http://audioblog.arteradio.com/post/3067534/ce_que_je_ne_devrais_pas_faire/
Grand prix radio 2010 de la Société des gens de lettre pour DECONNEXION (fiction France culture). Prix nouveau talent radio 2011 de la SACD

Atelier :
“Trois heures top chrono” pour réaliser en commun une création sonore

Ces trois heures là.
Nous aurons trois heures
Nous n’aurons plus que ces trois heures là
Nos trois dernières heures à vivre
Une master class ? Un discours ? Pas le temps
Nous allons faire ce que aimerions faire
Si nous n’avions plus que ces trois heures là
Avec, comme compagnons, des micros, des petits machins pour faire des bruits, avec nos voix, une platine, des instruments de musique, avec nos sons, nos paroles, nos écrits
Avec tout ce que vous voudriez apporter
pour faire du bruit !
Bref avec tous les moyens du bord
Pour inventer une dernière fois
Une dernière création sonore
Dans l’urgence, car ça urge mes amis
Une dernière cour de récréation
Que nous allons inventer ensemble,
Comme si nous n’avions plus
que ces trois heures là
à vivre …

————————————————————

-> Mardi 24 janvier – 10h à 13h – Elisa Monteil

Elisa Monteil passe de la scène à la régie, du son pour le théâtre, à la performance, notamment avec la Compagnie Dans Le Ventre (L’Estomac dans la peau, Monstres d’amour…), à la création radiophonique pour Arte Radio, France Culture ou la revue Jef Klak. En 2015 elle crée Rage Dedans (32 fois) avec Rébecca Chaillon, pour le festival Brouillage. En 2016, elle lance Super Sexouïe ! (supersexouie.tumblr.com), une plateforme d’expérimentation de porno sonore, pour faire entendre explicitement les sexualités par le son.

Atelier :
« Parler, faire parler, faire entendre les sexualités, envisager le porno comme un espace de création, et imaginer que le son puisse transmettre autant que l’image, peut-être même en mieux. Qu’est-ce qu’un son excitant ? Quelle image théâtrale pourrait-on associer à une excitation sonore ? Comment prendre le métro en écoutant un audioporn ? Comment raconter avec le son ce qu’on ne pourrait pas montrer sur un plateau de théâtre ? Utiliser le son pour fabriquer de l’intime et le partager comme une chose précieuse et très commune, et agiter les sens. Tenter de réaliser de la pornophonie DIY, avec des textes, des voix, des bruitages, et des fantasmes. »
-> Mardi 24 janvier – 14h à 17h – Frédéric Jessua

Frédéric Jessua se forme au Studio 34 (promotion 2000) et suit une formation continue à la mise en scène au Conservatoire national supérieur d’art dramatique (2011). Bilingue en anglais, il a traduit les pièces élisabéthaines The Changeling de Thomas Middleton et William Rowley et ‘Tis Pity She’s a Whore de John Ford (écrivain). Il est cofondateur de la compagnie acte6 et participe à la création des spectacles de la troupe en tant que comédien et directeur de production, puis il se lance dans la mise en scène en 2007. Il monte sa structure de production, La Boite à Outils (spectacles vivants), en 2011. Il se penche sur le théâtre du Grand Guignol de 2008 à 2013. Il a à ce jour signé plus d’une quinzaine de mises en scènes dont celle d’Annabella au Théâtre de la Tempête en 2016. Il participe à l’aventure du Festival Nouveau Théâtre Populaire de Fontaine-Guérin en Anjou depuis 2011.

Atelier :
« Mettre en onde sur une scène de théâtre. Proposer un programme radiophonique en direct depuis un plateau de théâtre devant un public, s’est se confronter en permanence à une théâtralité multiple, tout en respectant une multitude de contraintes. A travers l’exemple de plusieurs matériaux à diffuser (interviews, chroniques, lectures et improvisation) nous identifierons afin de mieux les amplifier leurs forces d’attraction sur le public… et les auditeurs. »

——————————————————-

-> Mercredi 25 janvier – 10h à 13h – Maya Boquet

Maya Boquet explore plusieurs médium et plusieurs genres. Ses créations s’articulent autour de la radio et du théâtre, de la fiction et du documentaire, de la composition sonore et de l’écriture. Elle vise à définir un langage propre à chacun de ces médium et cherche à la fois leur porosité et les transferts esthétiques qu’ils peuvent subir. Elle a écrit des fictions radiophoniques pour France Inter et France Culture, mené des enquêtes sonores avec la complicité de la plasticienne Ingrid Cogne et de la SCAM, mis en scène des spectacles radiophoniques (Lenka Nehanebna, Une étrange aventure de Jo Preston), ou encore collaboré avec différents artistes en tant que dramaturge (Emilie Rousset, Julien Fisera, Gérard Watkins). Depuis 2013, elle a co-fondé avec Lenka Luptakova, le groupe franco-belge Radio Femmes Fatales qui produit et joue des performances radiophoniques en live sur scène et retransmises en simultané sur des radios locales.
Atelier :
« L’atelier abordera les questions dramaturgiques de la double adresse : théâtrale et radiophonique. En quoi une pièce peut-elle prétendre être à la fois spectaculaire et sonore ? Nous partirons des projets de chacun pour soulever les problèmes rencontrés ou les ressorts mis en place pour traiter cette question de la double audience. »

INFOS PRATIQUES :

TARIFS : 10 euros l’atelier
40 euros les trois jours

RÉSERVATIONS :
brouillage (at) radiocampusparis.org

LIEU :
Maison des Initiatives Étudiantes – 50, rue des Tournelles – PARIS 03

Détails

Début :
23 janvier 2017
Fin :
25 janvier 2017
Catégorie d’évènement:
Site :
https://www.facebook.com/events/1662145377416313/

Organisateur

Radio Campus Paris
Voir le site Organisateur

Lieu

Maison des Initiatives Étudiantes
50, rue des Tournelles
Paris, France
+ Google Map